Informations utiles
- Documentation
- Tendances du Marché
- Articles de Presse
- Archives de l'actualité

Services aux usagers
 Demander une carte commerçant
 Demander une carte import-export
 Procédure d'enregistrement d'une demande de brevet d'invention
 Procédure d'enregistrement d'une demande de marque de produits ou de services
 ...
Plus de services...

Liens utiles
- PRESIDENCE.SN
- Gouvernement du Sénégal
- ADIE
- APIX
- Douanes sénégalaises
- ANSD
- CEDEAO
- UEMOA
- OMC

 

Brèves : Baisse des prix: HUILE EN FÛT à 900cfa - RIZ BRISE ORDINAIRE à 260cfa - SUCRE à 575cfa         
< Retour à l'accueil

Cadre Intégré Renforcé

 

 

PPROGRAMME CADRE INTEGRE RENFORCE

 

 Le Sénégal est éligibledepuis 2001au Programme du Cadre Intégré d’assistance technique liée au Commerce qui a pour objectif d’accroître la capacité des PMA à s'intégrer dans le système commercial multilatéral afin de réduire la pauvreté et de bénéficier d'un accès accru aux marchés.

 

Dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du Programme, le Sénégal a bénéficié de financements multilatéraux qui lui ont permis de réaliser, entre autres activités : 

 

    i.        l’Etude Diagnostic de l’Intégration Internationale du Sénégal (EDIC), menée en 2002 par une équipe de consultants de la Banque Mondiale, qui a procédé à un cadrage macro-économique et qui a permis l’analyse de l’environnement socio-économique et celle de la compétitivité des entreprises.

    ii.        En 2003-2004, le financement du « windows1 » d’un montant de 38.026 dollars US a permis, d’une part, l’organisation de la première réunion de concertation avec les partenaires au développement intéressés par la mise en œuvre du plan d’actions, et d’autre part, l’identification des projets sectoriels par le Comité de Pilotage.

    iii.       En 2005, le fonds « windows2 » d’un montant de 1.000.000 de dollars US a été mobilisé pour le financement des quatre (04) projets bridge, ci-après :

 - Le projet pour le renforcement du point focal national et l’appui à la mise en place de l’Agence Sénégalaise de Promotion des Exportations (ASEPEX) pour un montant de 300.000 dollars US.

 - Le projet pour l’amélioration des infrastructures d’appui au développement des productions de l’artisanat, pour un montant de 200.000 dollars US.

 - Le projet d’appui au secteur de la Pêche pour un montant de 250.000 dollars US, vise la réorganisation du secteur  pour éviter la surpêche et la mise en œuvre d’une politique de   gestion durable des ressources halieutiques.

 - Le projet de Développement de Tourisme communautaire pour un montant de 250.000 dollars US.

 

Toutefois, les Membres de l’OMC ont unanimement reconnu que les montants alloués ont été très modestes  et en deçà  des ambitions des pays bénéficiaires.

C’est pourquoi, afin de renverser la tendance et ceci conformément à la Déclaration ministérielle de Hong Kong, le Conseil Général de l’OMC a adopté en 2006 le Cadre Intégré Renforcé (CIR) avec de nouvelles lignes directrices qui mettent l’accent sur la mise en place par les pays bénéficiaires d’un nouveau dispositif institutionnel et sur l’identification et la soumission de projets beaucoup plus ambitieux de développement et de promotion du commerce.

 

Il est heureux de noter que l’appel des PMA a été entendu par les partenaires au développement bilatéraux et multilatéraux qui ont mobilisé des moyens financiers plus importants pour appuyer le CIR.

A cet égard, notre pays a entamé la mise en œuvre du CIR, conformément aux lignes directrices édictées par le Secrétariat Exécutif.

En effet les actions suivantes ont été réalisées :

1.    La mise en place du dispositif institutionnel national de mise en œuvre par la nomination du Point Focal National, le Coordonnateur National de l’Unité de Mise en Œuvre et la désignation des Membres du Comité Directeur National.

2.    L’organisation de la réunion d’information du Comité Directeur National sur les nouvelles lignes directrices du CIR.

3.    L’élaboration du projet de la catégorie 1 qui est entrain d’être validé avec le Secrétariat Exécutif et le Gestionnaire du Fonds d’Affectation Spéciale.

4.    L’organisation d’un atelier national d’information et de sensibilisation sur le CIR qui a regroupé les Ministères, les représentants du secteur privé et de la société civile ainsi ceux des partenaires au développement impliqués dans la mise en œuvre du CIR.

5.    La réalisation des TDR en vue du recrutement de Consultants en vue de la mise à jour de l’EDIC qui date de 2002.

6.    L’organisation de l’atelier national d’information et de sensibilisation sur le programme du CIR.

7.    L’identification de premiers projets prioritaires qui seraient soumis à la catégorie 2 pour financement.

 

 

< Retour à l'accueil

 

 

 


Actualité | A la Une
 18 septembre 2017 | UEMOA : troisième rapport sur la surveillance commerciale : 5 899 lignes tarifaires du TEC ; 4 491 produits émanant de 952 entreprises au régime préférentiel
 28 août 2017 | DENRÉES ALIMENTAIRES : Bulletin trimestriel d’avril à juin 2017
 22 août 2017 | OIGNON : 7000 tonnes débarquées au Port autonome de Dakar
 17 août 2017 | DECORATIONS : Agents promus aux ordres nationaux et hommage aux retraités
 19 juillet 2017 | LETTRE DE POLITIQUE SECTORIELLE DE DÉVELOPPEMENT (LPSD) : Les acteurs non étatiques invités à la Planification du secteur commerce, PME, produits locaux
 4 juillet 2017 | STOCKAGE DE PRODUITS : 111 magasins normalisés retenus sur les 268 sélectionnés pour le démarrage
Le Commerce au SénégalLe Commerce au Sénégal L'Entrepreneuriat au SénégalL'Entrepreneuriat au Sénégal Le Secteur informel au SénégalLe Secteur informel au Sénégal
Médiathèque

Photos


Vidéos


Audios

Presse en ligne
- Le Soleil
- APS
- WalFadjri
- Sud Online
- Enquete
- Jeune Afrique
- AFP
 
© 2014 - Ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME - Tous droits réservés - Messagerie