Informations utiles
- Documentation
- Tendances du Marché
- Articles de Presse
- Archives de l'actualité

Services aux usagers
 Demander une carte commerçant
 Demander une carte import-export
 Procédure d'enregistrement d'une demande de brevet d'invention
 Procédure d'enregistrement d'une demande de marque de produits ou de services
 ...
Plus de services...

Liens utiles
- PRESIDENCE.SN
- Gouvernement du Sénégal
- ADIE
- APIX
- Douanes sénégalaises
- ANSD
- CEDEAO
- UEMOA
- OMC

 

Brèves : Baisse des prix: HUILE EN FÛT à 900cfa - RIZ BRISE ORDINAIRE à 260cfa - SUCRE à 575cfa         
Accueil > Actualité > Médecin, agronome, économiste, anthropologiste,linguiste,économiste.... au chevet de la consommation

CONSOMMATION

Médecin, agronome, économiste, anthropologiste,linguiste,économiste.... au chevet de la consommation

20 novembre 2017

 

“De consommateur a consomm’acteur. Le pari de la consommation citoyenne” Tel est le titre de l’ouvrage dont la cérémonie de lancement a été présidée par le ministre Alioune SARR, le 14 novembre 2017, au WARC, en présence de Papa Demba NDAO directeur des PME, de l’imam Moctar KANTE, modérateur..

Il a été écrit sous la direction de Ibrahima DIALLO et de Mouhamed Abdallah LY, avec les contributions de plusieurs chercheurs intervenant dans différents domaines. Selon les auteurs, l’extraversion des modes de consommation est l’une des raisons de la rédaction du livre. Toutefois, “On est pas dans l’enfermement mais dans le préférentiel” pour le consommer sénégalais.

Il s’agira d’influencer les comportements, par le biais du divertissement.... ; également se tourner vers le marché sous régional de 90 millions pour l’UEMOA et 300 millions pour la CEDEAO. Last but not least, “il faut de bonnes infrastructures”. Ils ont également dressé quelques exemples de réussites, notamment sur le secteur avicole grâce à l’arrêt des importations.

Pour le ministre Alioune SARR, vu le déficit de la balance commerciale, “il y’a une pertinence dans la production du support. La solution passe par la consommation locale ”. Alioune SARR a donné l’exemple du Nigeria qui a fait des percées dans la production culturelle locale avec le cinéma. Le ministre a aussi rappelé la progression positive de la production du riz local et de l’oignon, engrangeant 30 milliards de gain, pour chacun des deux secteurs.

 

 

 


Dans la même rubrique : Actualité

 25 janvier 2018
PROTECTION DE L’INDUSTRIE LOCALE : Mettre en place un comité de régulation et de commercialisation de la pâte alimentaire
 22 janvier 2018
PRODUITS ALIMENTAIRES : Bulletin trimestriel du Centre de Recherches d’Analyses Des Échanges et Statistiques (CRADES) pour les trois derniers mois de 2017
 17 janvier 2018
FILIÈRE PAIN FARINE : Les assises de la boulangerie : diagnostics et recommandations
 11 janvier 2018
SANTÉ ET SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS : Les laboratoires à l’avant-garde pour un contrôle des germes pathogènes résistants du fait de l’utilisation abusive d’antibiotiques
 3 janvier 2018
LOI DE FINANCE 2018 : Le budget du secteur commerce a été fixé à 6.450.769.080 cfa

 

 

A voir également : Les archives de l'actualité

 

< Retour à l'accueil

 


Le Commerce au SénégalLe Commerce au Sénégal L'Entrepreneuriat au SénégalL'Entrepreneuriat au Sénégal Le Secteur informel au SénégalLe Secteur informel au Sénégal
Médiathèque

Photos


Vidéos


Audios

Presse en ligne
- Le Soleil
- APS
- WalFadjri
- Sud Online
- Enquete
- Jeune Afrique
- AFP
 
© 2014 - Ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME - Tous droits réservés - Messagerie