Informations utiles
- Documentation
- Tendances du Marché
- Articles de Presse
- Archives de l'actualité

Services aux usagers
 Demander une carte commerçant
 Demander une carte import-export
 Procédure d'enregistrement d'une demande de brevet d'invention
 Procédure d'enregistrement d'une demande de marque de produits ou de services
 ...
Plus de services...

Liens utiles
- PRESIDENCE.SN
- Gouvernement du Sénégal
- ADIE
- APIX
- Douanes sénégalaises
- ANSD
- CEDEAO
- UEMOA
- OMC

 

Brèves : Baisse des prix: HUILE EN FÛT à 900cfa - RIZ BRISE ORDINAIRE à 260cfa - SUCRE à 575cfa         
Accueil > Actualité > Le budget du secteur commerce a été fixé à 6.450.769.080 cfa

LOI DE FINANCE 2018

Le budget du secteur commerce a été fixé à 6.450.769.080 cfa

3 janvier 2018

 

25 novembre au 11 décembre 2017, votes en plénière de la loi de finance 2018. Le budget du secteur commerce a été fixé à 6.450.769.080 cfa. Pour sa part, le ministre Alioune SARR était a l Assemblée nationale, le 27 novembre 2017. A son coté, les ministres Birima MANGARA et Samba SY.

Le rapport a été d’abord présenté en Commission de l’Économie générale des Finances du Plan et de la Coopération économique, le 04 novembre 2017.

Il y a été révélé que les productions se sont élevées à 367.500 tonnes pour l’oignon ; 23.933 tonnes pour la carotte ; 58.234t pour la pomme de terre ; 52.601t pour la tomate ; 11.403t pour le haricot vert ; 11.035t pour la tomate cerise ; 11.427t pour le melon ; 7.984t pour la pastèque... Pour leur conservation des plateformes ont été aménagées par l’ARM à Potou, Boubé, Kayar, Nianga, Koungheul.

Le ministre a aussi rappelé qu’un montant de 1,2 milliard cfa a été dégagé par le biais de l’ADEPME, pour le financement de 150 projets, en 2017 ; des primes de 698 millions dégagées au profit de six grandes structures par le Bureau de Mise à Niveau, dans la deuxième phase.”La mise à niveau spécifique de la Casamance va accompagner 85 entreprises, également pour la transformation laitière.”. Également un fonds de mise à niveau de 300 millions cfa servira au financement pour l’acquisition de machines de décorticage de riz”.

Relativement aux financements des PME, “un fonds de 2,5 milliards cfa a été mis en place par le FONGIP pour le secteur informel”. Pour l’accompagnement du secteur des TIC “un financement est accordé par la coopération néerlandaise au titre du Programme NTF2, des le début de 2018.

Le processus d’installation d’une unité industrielle à Bignona est en cours. La livraison est prévue à avril 20018. “Les besoins sont estimés à 230 tonnes de mangues.” Pour l’’heure, une dizaine de tricycles ont été mis à la disposition des femmes pour le transport de la manqué jusqu aux sites de commercialisation.

Tour a tour plusieurs questions ont intéressé les parlementaires : l’importance du secteur commerce ; les productions et prix de : l’arachide, l’oignon, l’anacarde, la patate, le sel, le sucre, la mangue.... ; le contrôle de la qualité des denrées, produits pharmaceutiques et des emballages d’eau ; la réhabilitation et l’organisation des marches avec l’arrivée des grandes surfaces commerciales ; le manqué de moyens des servies départementaux et régionaux ; le contrôle de conformité dans les stations d’essence ; le loyer ; la réforme des chambres de commerce ; le secteur informel ; le financement des opérateurs économiques ; les Accords de Partenariat Economique ; l’AGOA ; l’intégration du Maroc à la CEDEAO ; la FIDAK ; l’e-commerce.....

Les députés ont notamment recommandé la mise en place “ d’un centre technique d’emballage, à inscrire au rang des priorités”. Ils ont aussi émis le vœu de faire prendre des mesures urgentes afin d’interdire la commercialisation des filets de pêche à filament causant beaucoup de dégâts en mer”.

Répondant aux différentes interrogations, le ministre Alioune SARR est revenu sur les baisses de prix, la formalisation de l’informel, entre autres. En somme, relativement aux denrées de première nécessité, “les statistiques ont indiqué une disponibilité des stocks et une stabilité des marches”.

Sur les grandes surfaces, le ministre a relevé que l’objectif est aussi “ de commercialiser les produits locaux à la place des importés, grâce à des partenariats entre producteurs locaux et distributeurs”. Par ailleurs un programme de construction et de réhabilitation de marches régionaux concerne “ Diourbel, Kaolack, Diaobé, Rosso, Ourossogui, Kaffrine, Djirédji, Diakhao”.

“Un décret sera signé prochainement pour l’organisation des chambres de commerce, également une nouvelle loi remplacera celle datant de 1994, luttant entre autre contre la publicité mensongère.

Il est revenu sur le sérieux apporté à la commercialisation des médicaments. “ Mieux, sur initiative d’INTERPOL, le département a mené de concert avec les forces de l’ordre, des opérations de retrait de faux médicaments sur l’étendue du territoire national”.

Sur le loyer “un projet de décret est en préparation afin de réglementer la prestation en matière de courtage et organiser les agences immobilières”.

Concernant la vente de l’eau en sachet “Des personnes s’activeront toujours à la fabrication illégale et illicite de sachets d’eau douteuse”. . Le ministre a invite les députés à participer à la sensibilisation des populations et à la dénonciation auprès des services techniques compétents.

Le ministre a révélé à l’Assemblée l’adoption prochaine à Niamey de la Zone Libre d’échanges (ZLEC) créant un marché commun africain. Concernant l’APE, il a encore rassuré que “les produits sensibles comme l’oignon, la tomate, la farine, l’huile raffinée etc ne sont pas concernés par l’APE. Également, les intrants pour la fabrication de certains produits seront détaxés...”. Concernant l’intégration du Maroc à la CEDEAO, une étude est en train d’être menée afin de maitriser les impacts.

 

 

 


Dans la même rubrique : Actualité

 14 juin 2018
AGENCE DE RÉGULATION DES MARCHES : Riz, mil, tomate, oignon, pomme de terre, entre autres produits analyses
 11 juin 2018
CIMENT : Annulation de l’augmentation de 5.000cfa sur la tonne de ciment
 7 juin 2018
ACTUALITE COMMERCE : Actualité bien fournie
 30 avril 2018
TENDANCES DU MARCHE (CRADES) : Approvisionnement correct et stabilité quasi générale des prix.
 12 avril 2018
AGENCE DE REGULATION DES MARCHES (ARM) : Tendances du marché : riz brisé, céréales locales, oignon, pomme de terre, tomate

 

 

A voir également : Les archives de l'actualité

 

< Retour à l'accueil

 


Le Commerce au SénégalLe Commerce au Sénégal L'Entrepreneuriat au SénégalL'Entrepreneuriat au Sénégal Le Secteur informel au SénégalLe Secteur informel au Sénégal
Médiathèque

Photos


Vidéos


Audios

Presse en ligne
- Le Soleil
- APS
- WalFadjri
- Sud Online
- Enquete
- Jeune Afrique
- AFP
 
© 2014 - Ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME - Tous droits réservés - Messagerie