Informations utiles
- Documentation
- Tendances du Marché
- Articles de Presse
- Archives de l'actualité

Services aux usagers
 Demander une carte commerçant
 Demander une carte import-export
 Procédure d'enregistrement d'une demande de brevet d'invention
 Procédure d'enregistrement d'une demande de marque de produits ou de services
 ...
Plus de services...

Liens utiles
- PRESIDENCE.SN
- Gouvernement du Sénégal
- ADIE
- APIX
- Douanes sénégalaises
- ANSD
- CEDEAO
- UEMOA
- OMC

 

Brèves : Baisse des prix: HUILE EN FÛT à 900cfa - RIZ BRISE ORDINAIRE à 260cfa - SUCRE à 575cfa         
Accueil > Actualité > Bulletin trimestriel du Centre de Recherches d’Analyses Des Échanges et Statistiques (CRADES) pour les trois derniers mois de 2017

PRODUITS ALIMENTAIRES

Bulletin trimestriel du Centre de Recherches d’Analyses Des Échanges et Statistiques (CRADES) pour les trois derniers mois de 2017

22 janvier 2018

 

Hausse des cours du sucre et des huiles végétales ; chute des prix des produits laitiers ; contexte général d’équilibre de l’offre et de la demande pour les marchés du blé et du maïs. Au dernier trimestre de l’année 2017, les tendances du marché intérieur, ont été stables dans l’ensemble.

L’approvisionnement ainsi que les prix ont été bien maitrisés, sur le marché intérieur, durant toute l’année, sauf pour quelques produits comme l’oignon et la pomme de terre qui ont connu de légères tensions à l’approche des grandes fêtes religieuses.

a) RIZ

Les perspectives pour l’année 2018, d’après les cours mondiaux, tablent sur une augmentation de la production.La FAO a estimé la production mondiale de riz en 2017 à 754,6 Mt (500,8Mt en équivalent riz blanc, notamment avec l’Inde, le Vietnam, la Thailande.....Avec l’arrivée progressive des nouvelles récoltes en Afrique subsaharienne, les prix du riz sur les marchés locaux commencent à baisser. La production ouest-africaine s’annonce, dans l’ensemble, plutôt satisfaisante grâce à l’extension des surfaces rizicoles et à une bonne pluviométrie.Par contre, la situation serait plus critique en Afrique de l’Est et à Madagascar où les récoltes ont baissé à cause des mauvaises conditions climatiques.

Au dernier trimestre de l‘année 2017, les cours mondiaux se sont légèrement raffermis, stimulés par un regain de la demande d’importation. Les prévisions pour 2018, augurent des niveaux de prix stables.

Au 4e trimestre de l’année 2017, le marché intérieur en riz (brisé parfumé ordinaire, brisé non parfumé ; parfumé de luxe ; local ), a connu un niveau d’approvisionnement correct. Toutes les variétés ont été disponibles en quantité suffisante.

b)LE LAIT

La production mondiale de lait en 2017, estimée à 831 millions de tonnes, devrait encore augmenter en 2018, sous l’effet conjugué des bonnes productions aux États Unis et la relance de la production en Union européenne et en Asie. La production de lait aux USA a augmenté ; la production en Australie a grimpé. Les cours internationaux du beurre, du fromage et du lait entier en poudre ont tous fléchi, car la hausse de la production de lait dans tous les principaux pays producteurs, a dissipé les inquiétudes quant au volume de l’offre.

Les prix du lait écrémé en poudre se sont affaissés et sont quasiment tombés à leur niveau le plus bas depuis 18 mois.

L’abandon des quotas de production en Union européenne et la production record relevée aux États Unis, ont fait que l’offre mondiale en produits laitiers, a considérablement augmentée durant ce dernier trimestre de l’année 2017.

Marché local

La présence des différents formats d’emballage, en quantité suffisante, démontre l’importance des stocks sur le marché. Cette bonne disponibilité du lait, traduit l’augmentation de la production laitière au niveau international et l’embellie sur les cours mondiaux.

Les prix du lait en vrac, comme celui reconditionné en sachets, ont suivi une tendance stable, avec une constance des prix affichés au détail. Des baisses de prix sont même opérées par certaine marque à 1200f le sachet de 500g,alors que la moyenne est à 1600f.

c)FARINE

La consommation mondiale de blé en 2017-2018 devrait atteindre 740 millions de tonnes. La consommation alimentaire de blé devrait atteindre le chiffre record de 504 millions de tonnes.

Marche local

La bonne disponibilité du blé sur les marchés extérieurs, amplifiée par une offre très concurrentielle de farine grâce à une industrie meunière très dynamique, ont fait que les stocks étaient largement suffisants durant le dernier trimestre.

Suite à l’arrêté fixant le prix pour le calcul de TVA sur les sacs de 50kg à 17 200 f, les prix au gros comme au détail, ont connu une légère hausse, durant ce dernier trimestre, passant de 350 000 F à 370 000 F la tonne.

Évolution du prix de la farine : prix ½ gros (entre 350.000 F et 370.000F la tonne ; prix au détail 400F à 450 cfa).

d)HUILES VEGETALES

En décembre 2017, l’USDA a évalué l’offre mondiale d’huiles végétales à 216,4 millions de tonnes pour la campagne 2017-2018.

Le redressement du cours de l’huile de soja est lié aux conditions climatiques qui ne sont pas favorables aux récoltes en Amérique du sud. Par ailleurs, un niveau de stock élevé en Malaisie, aurait affaibli le cours de l’huile de palme en novembre 2017. Sur les onze premiers mois de 2017, les cours des huiles de soja, de palme ont respectivement augmenté de 5,6% et 3,8% alors que celui de l’huile d’arachide a reculé de 0,4%.

Marché intérieur

Les tensions relevées lors des trimestres précédents, dans l’approvisionnement des marchés intérieurs en huile, se sont dissipées. On note le retour progressif des dosettes de 25 cl et même des futs, les formats sociaux les plus adaptés au micro-détail, en début de trimestre.

Avec l’amélioration continue dans l’approvisionnement, certains formats d’emballages comme les bidons de 20L, commencent à retrouver leur niveau de prix normal, revenant de 20 000f à18 000f. Les autres formats maintiennent par contre, une certaine stabilité de leur prix.

-  Fûts Bouteilles (20L) : prix au gros : 17.500 f à 18.000 cfa

e)SUCRE

Selon les dernières prévisions de l’Organisation Internationale du Sucre (ISO), la production mondiale de sucre blanc est estimée à 179,45 millions de tonnes pour la campagne 2017-2018 tandis que la demande devrait arriver à 174,41 millions de tonnes.

Concernant la consommation mondiale de sucre, l’ISO estime qu’elle s’établirait à 177,35 millions de tonnes pour la campagne 2017-2018.

En novembre 2017, le cours du sucre s’est inscrit en hausse en raison de la baisse des exportations du Brésil et de l’augmentation de la production d’éthanol. Les prix internationaux du sucre ont augmenté en novembre, selon la source « les Echos » principalement en raison du recul des exportations du Brésil et des inquiétudes suscitées par le raffermissement des prix du pétrole, qui incite les producteurs à broyer la canne à sucre en vue de la production d’éthanol plutôt que de produire du sucre.

Marché intérieur

Au cours des mois d’octobre, de novembre et de décembre, les services de la Direction du Commerce intérieur ont relevé un niveau d’approvisionnement correct du marché en sucre cristallisé comme en morceaux.

Les stocks restent largement suffisants pour couvrir la demande de consommation en sucre.La variété cristallisée, entrant dans les habitudes de consommation, est à 600 f le kg.

f)TOMATE

Le double concentré de tomate demeure le produit de première nécessité, qui maintient un approvisionnement correct et continu, ceci par la présence d’une industrie nationale de la tomate, capable de répondre à la demande intérieure.

Les prix des pots de 1kg et 2.2kg restent constants à leur même niveau, depuis plusieurs mois, respectivement de 1100f et de 2600f.

g)OIGNON

Depuis la fin de la campagne de commercialisation de l’oignon de local, qui a couvert la période de mars à aout, l’oignon importé domine le marché avec des stocks largement suffisants.

Les prix relevés sont constants et tournent autour de 400 et 450 le kilogramme. L’arrivée prochaine des récoltes de la production locale de 2018 est attendue entre février et mars 2018.

 

 

 


Dans la même rubrique : Actualité

 3 août 2018
PRODUITS ALIMENTAIRES : A L’approche de la Tabaski, stabilité sur le marché des denrées
 14 juin 2018
AGENCE DE RÉGULATION DES MARCHES : Riz, mil, tomate, oignon, pomme de terre, entre autres produits analyses
 11 juin 2018
CIMENT : Annulation de l’augmentation de 5.000cfa sur la tonne de ciment
 7 juin 2018
ACTUALITE COMMERCE : Actualité bien fournie
 30 avril 2018
TENDANCES DU MARCHE (CRADES) : Approvisionnement correct et stabilité quasi générale des prix.

 

 

A voir également : Les archives de l'actualité

 

< Retour à l'accueil

 


Le Commerce au SénégalLe Commerce au Sénégal L'Entrepreneuriat au SénégalL'Entrepreneuriat au Sénégal Le Secteur informel au SénégalLe Secteur informel au Sénégal
Médiathèque

Photos


Vidéos


Audios

Presse en ligne
- Le Soleil
- APS
- WalFadjri
- Sud Online
- Enquete
- Jeune Afrique
- AFP
 
© 2014 - Ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME - Tous droits réservés - Messagerie