Informations utiles
- Documentation
- Tendances du Marché
- Articles de Presse
- Archives de l'actualité

Services aux usagers
 Demander une carte commerçant
 Demander une carte import-export
 Procédure d'enregistrement d'une demande de brevet d'invention
 Procédure d'enregistrement d'une demande de marque de produits ou de services
 ...
Plus de services...

Liens utiles
- PRESIDENCE.SN
- Gouvernement du Sénégal
- ADIE
- APIX
- Douanes sénégalaises
- ANSD
- CEDEAO
- UEMOA
- OMC

 

Brèves : Baisse des prix: HUILE EN FÛT à 900cfa - RIZ BRISE ORDINAIRE à 260cfa - SUCRE à 575cfa         
Accueil > Actualité > Actualité bien fournie

ACTUALITE COMMERCE

Actualité bien fournie

7 juin 2018

 

La pomme de terre : disponibilité et a accessibilité

La pomme de terre sera "disponible" pour la fête de Korité avec un prix "accessible", a assuré le 05 juin 2018 le ministre du Commerce Alioune SARR. Il s’exprimait au terme d’une visite à Notto Gouye Diama, une zone de forte production de pommes de terre.

Il s’est assuré du déroulement correct de la campagne de commercialisation de cette spéculation en compagnie du Directeur du commerce intérieur, Ousmane Mbaye, du Directeur de l’Agence de régulation des marchés (ARM), Amadou Abdoul Sy, des responsables de la Caisse nationale de crédit agricole(CNCAS), des autorités administratives.....

L’offre est suffisante, parce que le Sénégal a produit 140 000 tonnes de pomme de terre cette année. “ Il n’y a aucun risque sur la spéculation, le prix sera en dessous de 400 francs CFA " a affirmé le ministre.

« Les denrées essentielles n’ont subi aucune hausse »

« Les produits essentiels n’ont subi aucune hausse » avait constaté le ministre, effectuant, jeudi 24 mai 2018, une visite au niveau du marché de Castors de Dakar. Il a signé un arrêté fixant les prix planchers pour la pomme de terre et pour l’oignon. « L’arrêté fixe le prix plafond du kilogramme de la pomme de terre à 400 francs et l’oignon à 350 francs. Les services du commerce intérieur ont également reçu des instructions pour suivre l’application exacte de ces tarifs.

S’assurer du bon approvisionnement du marché et du niveau de stabilité des prix, particulièrement, durant le mois de ramadan , le ministre Alioune SARR s’était rendu sur le terrain, le vendredi 18 mai 2018. Il avait rencontré les grossistes sis, notamment, à la rue Raffenel ; également les commerçants du marché de Grand Yoff........

L’anacarde exporté à partir du port de Ziguinchor

« Les 50 000 tonnes de noix d’anacarde de la Casamance ( Kolda, Sédhiou, Ziguinchor) seront désormais exportées via le port de Ziguinchor qui "réunit toutes les conditions d’exportation pour pénétrer le marché extérieur », a confirmé le ministre. Alioune SARR présidait lundi 07 mai 2018 à Ziguinchor une réunion d’évaluation des différentes mesures prises en 2017 pour mieux encadrer la filière anacarde. La décision d’exporter l’anacarde à partir de Ziguinchor faisait partie des mesures prises l’année dernière.

« Il n’est plus question de transporter l’anacarde via le port de Banjul. Désormais tout va transiter par le port de Ziguinchor qui a récemment bénéficié un financement de 20 milliards de francs CFA pour sa réhabilitation », a encore déclaré Alioune SARR en présence de plusieurs opérateurs économiques.

Commercialisation de l’huile d’arachide

Une rencontre d’évaluation sur le dispositif de commercialisation de l’huile d’arachide a eu lieu le vendredi 25 mai 2018.L’occasion a été saisie pour faire le point et apprécier le niveau d’exécution des engagements pris par les différentes parties prenantes, notamment, les transformateurs locaux, les industriels, les commerçants ...... La rencontre a été présidée par le ministre Alioune SARR.

Rappel que les acteurs de la filière oléagineuse et le gouvernement du Sénégal avaient signé le 13 mars 2018 un protocole d’accord relatif à la commercialisation des huiles brutes et raffinées d’arachide.

L’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois Jappo) a mobilisé 1,5 milliard FCFA dans le cadre de la plateforme de commercialisation de l’huile d’arachide.

Par ailleurs, les industries de raffinage se sont engagées à acheter la totalité de la production d’huile brute issue des unités artisanales de trituration estimée à 100.000 tonnes, correspondant à 300 000 tonnes d’arachide en coques. Il s’agit de la Sonacos qui s’est attribuée 62500 t, Oleosen avec 20 000 t, Ciat : 15000 t et FKS pour 2 500.

Il a été demandé aux importateurs d’acheter au minimum 10% du stock de l’huile d’arachide pour pouvoir obtenir une Déclaration d’importation des produits alimentaires (DIPA). « Donc, il n’y a plus d’excuses pour les huiliers. Il faut vraiment mettre l’huile sur le marché, parce que l’argent est sur la table », a relevé le ministre. Ainsi, il est attendu des huiliers le démarrage de l’acquisition de l’huile brute auprès du Regroupement des acteurs du secteur industriel et agroalimentaire de Touba (RASIAAT)

Plus de 275 tonnes produits impropres a la consommation détruits

La séance de destruction de produits périmés ou non conformes à la législation et à la réglementation économiques a lieu le jeudi 22 mai 2018, à Toglou, dans le département de Rufisque. Elle a été présidée par le Ministre Alioune SARR, en présence des autorités administratives et locales, des forces de sécurités, des associations consuméristes ......

Il s’agit essentiellement de : canettes de boisson ; produits cosmétiques contrefaites ; denrées locales périmées ; divers articles alimentaires pour une valeur de près d’un milliard F.CFA.

Mise en œuvre de l’accord sur la Zone de Libre Échange (ZLEC)

Sous la présidence du Ministre et en prélude de la 6eme réunion de négociation de la ZLEC, une réunion d’information et d’échanges avec le secteur privé a eu lieu le mardi 22 mai 2018, à Dakar.

24 ministres en charge du Commerce et des représentants des autres pays de l’Union africaine (Ua) ont tenu leur 6ème réunion à Dakar, les 03 et 04 juin, pour finaliser les annexes du protocole sur la ZLEC. Les annexes ont porté sur le commerce des marchandises, sur les règles et procédures de règlement des différends, la liste des secteurs prioritaires sur le commerce de services.

Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdalah Dionne, présidant la réunion des ministres du Commerce en charge des négociations relatives à la Zone de libre échange, a engagé ces derniers à mettre en œuvre cette détermination des chefs d’État africains. Ils avaient signé l’accord instituant la ZLEC par 44 pays sur 55 de l’Ua, le 21 mars 2018 à Kigali.

Il a souligné que l’accord cadre porte sur la libéralisation de 90% de nos lignes tarifaires. L’objectif est de supprimer tout ce qui est barrière tarifaire et non tarifaire entre les pays membres de la ZLEC.

Également, les ministres en charge de la Justice recevront les annexes avant la conférence des chefs d’État de Nouakchott en juillet prochain 2018..

 

 

 


Dans la même rubrique : Actualité

 14 juin 2018
AGENCE DE RÉGULATION DES MARCHES : Riz, mil, tomate, oignon, pomme de terre, entre autres produits analyses
 11 juin 2018
CIMENT : Annulation de l’augmentation de 5.000cfa sur la tonne de ciment
 30 avril 2018
TENDANCES DU MARCHE (CRADES) : Approvisionnement correct et stabilité quasi générale des prix.
 12 avril 2018
AGENCE DE REGULATION DES MARCHES (ARM) : Tendances du marché : riz brisé, céréales locales, oignon, pomme de terre, tomate
 9 mars 2018
ARACHIDE HUILE : Trouver les solutions pour l’utilisation ou la vente du surplus d’arachide

 

 

A voir également : Les archives de l'actualité

 

< Retour à l'accueil

 


Le Commerce au SénégalLe Commerce au Sénégal L'Entrepreneuriat au SénégalL'Entrepreneuriat au Sénégal Le Secteur informel au SénégalLe Secteur informel au Sénégal
Médiathèque

Photos


Vidéos


Audios

Presse en ligne
- Le Soleil
- APS
- WalFadjri
- Sud Online
- Enquete
- Jeune Afrique
- AFP
 
© 2014 - Ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME - Tous droits réservés - Messagerie