Informations utiles
- Documentation
- Tendances du Marché
- Articles de Presse
- Archives de l'actualité

Services aux usagers
 Demander une carte commerçant
 Demander une carte import-export
 Procédure d'enregistrement d'une demande de brevet d'invention
 Procédure d'enregistrement d'une demande de marque de produits ou de services
 ...
Plus de services...

Liens utiles
- PRESIDENCE.SN
- Gouvernement du Sénégal
- ADIE
- APIX
- Douanes sénégalaises
- ANSD
- CEDEAO
- UEMOA
- OMC

 

Brèves : Baisse des prix: HUILE EN FÛT à 900cfa - RIZ BRISE ORDINAIRE à 260cfa - SUCRE à 575cfa         
Accueil > Actualité > A L’approche de la Tabaski, stabilité sur le marché des denrées

PRODUITS ALIMENTAIRES

A L’approche de la Tabaski, stabilité sur le marché des denrées

3 août 2018

 

Le second trimestre de l’année 2018 a été marqué par un approvisionnement correct et régulier du marché domestique, en toutes denrées de consommation courante. Et cette tendance pourrait se poursuivre au troisième trimestre, si le rythme d’approvisionnement en ces produits relevé durant cette période, est maintenu.

Ainsi tout au long ds mois de Juillet, Aout et Septembre, le marché intérieur devrait garder sa stabilité, sauf éventuellement à l’approche de la fête de Tabaski prévue au courant du mois d’aout, où l’oignon et la pomme de terre feront l’objet d’une forte demande.

RIZ

S’agissant des prévisions de juin 2018 de la demande mondiale de riz, elles sont situées à 488 Mt pour la campagne actuelle. En Afrique de l’Ouest, la demande d’importation tend actuellement à ralentir. En Afrique subsaharienne, les prix internes se maintiennent stables grâce à des bonnes disponibilités en riz importés.

Le département américain de l’agriculture(USDA) a évalué l’offre mondiale de riz à 631,2 Millions de tonnes(Mt) pour la campagne 2017-2018. .

Les stocks de riz relevés sur le marché domestique au niveau des grands centres, ont renseigné sur le niveau d’approvisionnement très correct et régulier du marché.

La variété du riz brisé non parfumé a dominé le marché avec des stocks en pic de plus de 140 000 tonnes, contrairement à ceux du riz local qui n’ont pas dépassé les 500 tonnes durant tout le second trimestre 2018.

BLE

En 2018 la production mondiale de blé atteint 744 millions de tonnes selon la FAO. La tendance haussière des prix mondiaux s’est poursuivie sur le mois d’avril, portée par les inquiétudes des opérateurs face à des conditions météorologiques non optimales tant pour le développement des blés d’hiver américains que pour les semis en Hémisphère Sud.

LA FARINE

Pour 2018/19, le CIC s’attend à une nette hausse des échanges internationaux à 179 MT, avec potentiellement des records atteints à destination de l’Afrique et de l’Asie.

Pour le CIC, l’Indonésie dépasserait l’Egypte au premier rang des importateurs. Le Conseil prévoit également un retour de l’Inde, qui triplerait ses importations, une prévision revue à la hausse suite aux dommages causés par les pluies à la récolte.

En raison d’un recul de ses disponibilités intérieures, l’Iran serait également davantage aux achats, dont une partie pourrait être réexportée sous forme de farine.

L’approvisionnement du marché en farine par les différentes minoteries, est resté satisfaisant.

Le kilo de farine à 450 f est devenu le prix standard pratiqué par toutes les marques sur le marché domestique.

SUCRE

Selon les nouvelles prévisions de l’Organisation internationale du sucre (ISO), la production mondiale devrait ressortir à 185 Mt pour la campagne 2017-2018 et la consommation mondiale de sucre, attendue est estimée à 175 Mt.

« Même en revoyant à la hausse la demande d’éthanol au Brésil, cela n’affectera que le surplus de l’offre en 2018-2019, il est peu probable que le monde retrouve un déficit de l’offre avant mi-2019 », prévient l’Iso.

En mai 2018, les cours internationaux du sucre ont poursuivi leurs baisses en raison de l’offre qui reste toujours abondante.

Le sucre en morceaux est désormais délaissé par les ménages à cause de son prix qui est devenu, avec des prix qui varient entre 750f et 800f le paquet de 1kg, alors que celui du sucre cristallisé ne dépasse plus les 600f le kg.

Cependant, les prix des deux variétés sont restés stables durant les trois mois du deuxième trimestre.

HUILES VÉGÉTALES

S’agissant de l’huile de palme, il y’a un niveau de stock élevé alors que le prix du soja a baissé du fait de l’abondante de l’offre au niveau mondial. Dans le même sillage, le cours de l’huile d’arachide a baissé de 1,1% au mois de mai 2018.

 : Selon les prévisions de juin 2018 de l’USDA, l’offre mondiale d’huiles végétales devrait se situer à 228 Mt pour la campagne 2017-2018 alors que les prévisions de la demande mondiale d’huiles végétales atteignent 198,25 Mt.

Le marché des huiles végétales comestibles, a repris son cours normal avec un approvisionnement correct surtout en bidons de 20l qui tendent à remplacer les futs. De même, les autres formats ont été très présents sur les marchés durant tout le long du second trimestre 2018. Les prix se sont ramenés également à leur niveau normal, avec une oscillation des prix du bidon de 20L entre de 14 500f et 15 500f.

LAIT

Le recul de juin s’explique par des cours du fromage en retrait, qui ont plus que compensé la ,hausse de ceux du lait écrémé en poudre, alors que les prix du beurre et du lait entier en poudre sont restés stables.

Au second trimestre de l’année 2018, les différents formats d’emballages de lait en poudre, ont été présents sur le marché intérieur, avec des niveaux de stocks très satisfaisants, malgré la forte demande durant le mois de Ramadan passé.

L’évolution des prix durant cette période sous revue, a révélé des pics sur le prix du kilo de lait à 3000 f sur les sacs de 25 kg en vrac. Les sachets de 500g ont également connu atteint un niveau de prix assez élevé en s’affichant à 1600f le kilo par moment. Celui des sachets de 25g est resté constant à 100f.

TOMATE

Le double concentré de tomate est devenu l’un des produits de consommation courante le plus stable dans son approvisionnement. Cela est dû à l’importance de la production locale et la transformation industrielle, doublée d’une bonne organisation de la filière.

Les prix des pots de 1kg et 2.2kg restent constants à leur même niveau, durant tout le second trimestre et ceci depuis plusieurs mois, respectivement de 1100f et de 2400f.

OIGNON

Depuis le mois de février, avec l’arrivée sur le marché de la production locale, les stocks d’oignon importé se sont taris progressivement. L’oignon local a ainsi dominé le marché avec des niveaux d’approvisionnement très importants et réguliers.

En début de campagne de commercialisation de l’oignon local, les prix relevés au détail sont abordables et s’échangent autour de 250 et 300 le kilogramme. Ces prix actuels vont maintenir cette tendance jusqu’à l’épuisement de la production locale.

LÉGUMES ET CÉRÉALES

Le marché des légumes verts va connaitre des tensions surtout sur les prix de certains produits qui ne résistent pas à la saison des pluies qui coïncident avec le troisième trimestre de chaque année.

Le marché des céréales également sera perturbé par la flambée des prix du mil, du maïs et du sorgho, du fait de l’épuisement des réserves, jusqu’aux prochaines récoltes. Cette période de soudure sera plus marquée dans le monde rural où les habitudes alimentaires restent dominées par ces céréales

 

 

 


Dans la même rubrique : Actualité

 14 juin 2018
AGENCE DE RÉGULATION DES MARCHES : Riz, mil, tomate, oignon, pomme de terre, entre autres produits analyses
 11 juin 2018
CIMENT : Annulation de l’augmentation de 5.000cfa sur la tonne de ciment
 7 juin 2018
ACTUALITE COMMERCE : Actualité bien fournie
 30 avril 2018
TENDANCES DU MARCHE (CRADES) : Approvisionnement correct et stabilité quasi générale des prix.
 12 avril 2018
AGENCE DE REGULATION DES MARCHES (ARM) : Tendances du marché : riz brisé, céréales locales, oignon, pomme de terre, tomate

 

 

A voir également : Les archives de l'actualité

 

< Retour à l'accueil

 


Le Commerce au SénégalLe Commerce au Sénégal L'Entrepreneuriat au SénégalL'Entrepreneuriat au Sénégal Le Secteur informel au SénégalLe Secteur informel au Sénégal
Médiathèque

Photos


Vidéos


Audios

Presse en ligne
- Le Soleil
- APS
- WalFadjri
- Sud Online
- Enquete
- Jeune Afrique
- AFP
 
© 2014 - Ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME - Tous droits réservés - Messagerie